Dimanche de Pentecôte

PREMIÈRE LECTURE

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Quand arriva le jour de la Pentecôte,
au terme des cinquante jours après Pâques,
ils se trouvaient réunis tous ensemble.
Soudain un bruit survint du ciel
comme un violent coup de vent :
la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.
Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu,
qui se partageaient,
et il s’en posa une sur chacun d’eux.
Tous furent remplis d’Esprit Saint :
ils se mirent à parler en d’autres langues,
et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.

Or, il y avait, résidant à Jérusalem,
des Juifs religieux,
venant de toutes les nations sous le ciel.
Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait,
ils se rassemblèrent en foule.
Ils étaient en pleine confusion
parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte
ceux qui parlaient.
Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient :
« Ces gens qui parlent
ne sont-ils pas tous galiléens ?
Comment se fait-il que chacun de nous les entende
dans son propre dialecte, sa langue maternelle ?
Parthes, Mèdes et Élamites,
habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce,
de la province du Pont et de celle d’Asie,
de la Phrygie et de la Pamphylie,
de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène,
Romains de passage,
Juifs de naissance et convertis,
Crétois et Arabes,
tous nous les entendons
parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME

R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit
qui renouvelle la face de la terre !
ou : Alléluia ! 

-Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes oeuvres, Seigneur !
La terre s’emplit de tes biens.

-Tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.

-Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
Que mon poème lui soit agréable ;
moi, je me réjouis dans le Seigneur.

DEUXIÈME LECTURE

 

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères,
je vous le dis :
marchez sous la conduite de l’Esprit Saint,
et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit,
et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair.
En effet, il y a là un affrontement
qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit,
vous n’êtes pas soumis à la Loi.
On sait bien à quelles actions mène la chair :
inconduite, impureté, débauche,
idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité,
jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme,
envie, beuveries, orgies
et autres choses du même genre.
Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait :
ceux qui commettent de telles actions
ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu.
Mais voici le fruit de l’Esprit :
amour, joie, paix, patience,
bonté, bienveillance, fidélité,
douceur et maîtrise de soi.
En ces domaines, la Loi n’intervient pas.
Ceux qui sont au Christ Jésus
ont crucifié en eux la chair,
avec ses passions et ses convoitises.
Puisque l’Esprit nous fait vivre,
marchons sous la conduite de l’Esprit.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

 

Alléluia. Alléluia.
Viens, Esprit Saint !
Emplis le cœur de tes fidèles !
Allume en eux le feu de ton amour !
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Quand viendra le Défenseur,
que je vous enverrai d’auprès du Père,
lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père,
il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous allez rendre témoignage,
car vous êtes avec moi depuis le commencement.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,
mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,
il vous conduira dans la vérité tout entière.
En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même :
mais ce qu’il aura entendu, il le dira ;
et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera,
car il recevra ce qui vient de moi
pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ;
voilà pourquoi je vous ai dit :
L’Esprit reçoit ce qui vient de moi
pour vous le faire connaître. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMELIE

pour

Le Dimanche de Pentecôte

«  Tous furent remplis de l’Esprit saint. »

 

 

          Ça y est, mes amis, le Christ de Pâques qui est ressuscité pour nous, c’est aujourd’hui que ça se voit. Les disciples, ayant réintroduit Judas dans la communion apostolique, par l’élection de Matthias, se laissent enfin emporter par le Souffle d’Amour qui animait Jésus. L’Esprit Saint les rend apôtres. Et de la même façon que Jésus avait parcouru tout le pays pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume, eux aussi, vont parcourir le monde, à partir de ce jour !

 

          Pentecôte est le commencement de l’Église, son ouverture aux hommes. C’est une naissance ! L’Église passe au monde !

 

          La lointaine prophétie faite à Abraham, rappelez-vous : « Je ferai de toi un peuple aussi nombreux que les étoiles du Ciel, et que les grains de sable sur le bord de la mer », cette prophétie prend une ampleur tout à fait nouvelle et universelle, en ce jour !

 

          Israël, le  peuple  choisi  par Dieu  pour  être,  au  milieu  des  autres, « La Lumière des Nations » est appelé à embraser, de sa lumière, toutes les nations. La présence du Ressuscité en lui l’appelle à devenir le Peuple Universel de Dieu constitué de tous les hommes, ses enfants. Cet Israël Nouveau qui naît en ce jour, c’est l’Église. Ce Jour où « Ma Loi sera inscrite dans leur cœur et non plus sur des tables de pierres extérieures à eux, avait dit le prophète Jérémie, ce Jour-là, ils seront mon Peuple et Moi, je serai leur Dieu ». Ces paroles prophétiques, elles aussi, annonçaient  déjà la merveille du don de l’Esprit Saint à tous les hommes !

 

          L’Église a gardé cette Fête Juive qu’on appelait la Fête des Semaines (7 fois 7 jours) Shavouot en Hébreu, Pentecôte en Grec. C’était, après la Pâque Juive, le cinquantième jour où l’on commémorait le don de la Loi reçue par Moïse au Sinaï et où, ce jour-là, on offrait aussi à Dieu les premiers fruits, les premières gerbes de blé annonciatrices des récoltes et moissons futures. On appelait aussi cette fête « la Fête des Prémices », comme on fête, chez nous, le vin primeur, avant la cuvée finale.

 

          Cette fête de Pentecôte était à la fois une Action de grâce, un Merci à Dieu et en même temps, une Demande qu’on lui adressait, une exhortation.

Une Action de grâce pour les produits de la terre que Dieu donne à l’homme, et une Demande pour que tout ce travail fait par l’homme aille jusqu’au bout c’est-à-dire jusqu’à ce que la récolte soit engrangée.  C’est ce qu’on faisait chez nous autrefois quand on fêtait  les rogations.

 

          En transposant à la vie chrétienne l’aspect agricole de cette fête juive, Pentecôte prend un éclairage tout à fait étonnant, quant au devenir universel du Peuple de Dieu !

 

 

 

          En effet, à Pentecôte, ce sont les prémices de l’Église Universelle que nous voyons. Ils sont douze, puisque Matthias a été élu pour ne pas laisser vide la place de Judas. Ils sont, avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus, les premiers fruits annonciateurs de la  récolte finale, la Grande Moisson, celle que le Christ lui-même engrangera dans le Royaume de son Père, à la fin des temps, lorsqu’il lui dira : « Père, tu m’as donné un Corps, le voici,  je n’ai perdu aucun de mes membres ».

 

          Et, en effet, avec cette fête, nous sommes dans l’action de grâce et la louange. Nous remercions le Ressuscité qui, par son Souffle et avec Marie,  notre Mère,  met au monde un tel fruit : la première communauté d’Église : les Apôtres.

Merci  pour ces hommes et ces femmes qui sont les premiers témoins de la Bonne Nouvelle. Grâce à eux, grâce à elles, cet Evangile s’est répandue  jusqu’à nous. Grâce à leur parole, nous croyons en Jésus l'Envoyé du Père.

Merci pour la foi qu’ils avaient et sur laquelle, nous nous appuyons, aujourd’hui. Cette foi, proclamée au baptême, que Chloé et Jade prennent à leur compte aujourd’hui et vont professer dans un instant, avec la famille de Kelly !

Merci, surtout, rendons grâce pour l’Esprit Saint, cette Sève de Vie et d’Amour que le Père et Jésus ont fait monter dans le cœur des Apôtres jusqu’à maturité et explosion… jusqu’à cette première grosse récolte qui se nomme : Parthes, Mèdes, Elamites, Mésopotamiens, Judéens, Cappadociens, Turcs, Asiatiques, Phrygiens, Pamphyliens, Égyptiens, Libyens, Romains, Juifs, Crétois, Arabes.

               Quel émerveillement de voir qu’au moment où Luc écrit son récit de Pentecôte, la Bonne Nouvelle du  Ressuscité a été accueillie en Palestine par ces hommes de tous  pays qui venaient en pèlerinage à Jérusalem, pour la fête et qui sont repartis chez eux, en apôtres, à leur tour !

 

          Avec cette Action de grâce, il y a aussi la Demande que nous lui adressons aujourd’hui, de soutenir son Église, car elle est en chemin. Nous ne sommes pas rendus au bout de la récolte !  Avec l’Esprit Saint, l’Église est au travail de la moisson.

          Depuis 2000 ans, elle traverse l’histoire avec ses périodes de paix et ses moments de souffrance, d’unité et de séparations, d’élans apostoliques et de repliements sur soi.

          L’Esprit Saint nous poussera toujours à nous engager plus avant dans le service de nos frères touchés par la précarité, l’isolement, la pauvreté sous toutes ses formes. Il nous aidera toujours à discerner, dans les valeurs humaines et les beaux gestes de ce temps, son action dans le cœur des hommes.

          Oui, que l’Esprit Saint nous donne les yeux de la confiance en l’homme malgré tous les événements qui peuvent porter à croire le contraire. « Ne nous laissons pas voler  notre foi et notre espérance » disait le Pape François, dans sa Lettre Pastorale « Evangéli Gaudium », « La Joie de l’Evangile ». Ne soyons pas de ceux qui cèdent au pessimisme ambiant.  Gardons foi en l’homme, malgré tout, parce que le Ressuscité est en chacun d’eux, Vainqueur ! Oui, c’est pour chacun de nous qu’Il est ressuscité !

 

         Viens Esprit Saint, embrase-nous du feu de ton Amour.

          Fais de nous des témoins enthousiastes… des témoins de Jésus-Vivant !                    

          Bonne Fête de Pentecôte !  Bon anniversaire !                                   Amen !

pentecote-esprit-saint.jpg